13 février 2008

La dissertation finie

Même devoir avec développement terminé. Vous voyez en quoi la présentation peut faciliter la compréhension de votre devoir et par là, faciliter la correction !

Composition

L’homme de

la Renaissance

, un homme nouveau ?

 

 

La Renaissance

désigne cette période (aux dates extrêmes floues :1450-1550 mais plus précoces en Italie) qui, dans le monde occidental, fait basculer la civilisation des formes traditionnelles du Moyen Age aux formes nouvelles, vivantes qui au delà des siècles modernes annonce notre époque contemporaine. Il s’agit d’une rupture progressive qu’aucune force, fut-elle puissante (l’église ?) n’a pu empêcher.

L’Italie encore une fois novatrice, crée ou recrée ce modèle qu’elle offre à l’Europe la plus avancée de cette époque : France, Pays Bas, Allemagne, Angleterre Espagne boiront à cette source magique qui telle les citrouilles en carrosses transforme les forteresses obscures en châteaux de

la Loire.

Enfin, précision non négligeable, ce mouvement n’intéresse que la partie aisée, éclairée de l’Europe.

 Mais qu’est ce qui pèse tant sur l’homme qui puisse nous permettre de dire qu’il est comme transformé ?

 Pour tenter de satisfaire à cette problématique, la première partie se penchera sur les grandes découvertes propres à bouleverser les connaissances, la seconde analysera l’homme qui se repositionne dans le monde, qui abandonne les valeurs traditionnelles et sacralisées du Moyen Age. Enfin, la dernière partie traitera du domaine le plus symbolique, le plus porteur de bouleversement : le domaine artistique.

 Les grandes découvertes éclairent le monde d’un jour nouveau mais en même temps, par sa capacité de remettre en cause, ses croyances, son environnement et finalement sa propre personne, l’homme se recentre dans le monde. C’est peut être dans le domaine artistique qu’il nous est permis de mieux apprécier les métamorphoses de cette époque.

 

 Depuis 1453, l’est méditerranéen s’est fermé au commerce européen. L’idée de contourner le monde Turc pour atteindre les Indes et ses épices précieuses circule de ports en ports mais jusqu’aux années 1480, l’univers maritime est bien limité des Canaries à

la Baltique. Quelques

progrès techniques (caravelle, gouvernail, boussole) vont enhardir les marins qui poussés par la dynastie Portugaise, aidés par les cours d’Espagne puis de France, vont se lancer dans l’aventure océanique :l’Afrique du sud est atteinte en 1487, les Amériques sont découvertes en 1492, les Indes en 1499 (Vasco de Gama), on détient la preuve que la terre est ronde depuis 1522 (Magellan).

En même temps que l’enrichissement en connaissances, la découverte de ces nouveaux mondes va transformer l’Europe, la colonisation va suivre, et partant de la l’enrichissement des métropoles. Les ports méditerranéens et de

la Baltique

déclinent au profit de ceux de la façade océanique. L’afflux d’or stimule l’économie et favorise l’édification de véritables fortunes dont une partie s’investit dans le mécénat.

 Presque au même moment, dans la vallée du Rhin, Gutenberg met au point une autre grande découverte, un système d’impression qui va révolutionner le monde de l’écriture, c’est la première fois qu’un métier manuel est mécanisé grâce aux caractères mobiles. La diffusion du livre en modifie l’usage, le texte n’est plus lu oralement devant un public, mais étudié silencieusement par un lecteur, il implique la diffusion de la lecture et de l’écriture et prépare la montée de l’individualisme.

L’imprimerie va permettre la profusion de parutions, on passe de quelques milliers au Moyen Age à plus de 20 millions de 1450 à 1500, les idées, les informations vont pouvoir circuler à plus grande échelle et intéresser un large public. La bible, diffusée et rediffusée à l’envie devient sujet d’interprétations.

 

 Incontestablement, les grandes découvertes ébranlent les certitudes de l’époque, provoquent un enrichissement général et défient l’ordre établi en favorisant la diffusion et le brassage des idées. Aiguillonné par ces connaissances nouvelles, l’homme de

la Renaissance

remet en cause et sa place dans le monde et sa vision de Dieu

 

 La société sclérosée du Moyen Age qui enfermait l’individu dans le tissu féodal paraît insupportable. Toutes les certitudes sont remises en cause, ainsi dans tous les domaines ou l’esprit et l’imagination s’exercent, ingénieurs et savants rivalisent (les recherches de Léonard de Vinci sont significatives) Copernic découvre que la terre n’est qu’une planète, Vésale fonde l’anatomie moderne alors que Paracelse fait progresser chimie et pharmacie, la redécouverte des anciens, grecs (surtout Aristote) et romains dope la philosophie (et les mathématiques), Pic de

la Mirandole

affirme la dignité de l’homme tandis que Erasme manie l’ironie pour dénoncer les superstitions populaires et le luxe des prélats. Tous ces hommes cultivés et souvent riches constituent une sorte de république des lettres, ils communiquent entre eux et assurent l’éducation de l’élite bourgeoise et noble de l’époque. Si la critique d’Erasme reste dans les limites de ce que peut entendre l’église, il n’en est pas toujours ainsi.

 L’humanisme a parfois conduit à une remise en cause profonde de sa foi et de l’église. La profusion des bibles et le retour à la lecture des anciens pose le problème de la traduction (Vulgate de St Jérôme) La vie dissolue du haut clergé (et des papes), la pratique de la simonie, la nullité du clergé explique le vif désir de réforme de la chrétienté. Assister aux cérémonies ne semble plus suffisant, les pratiques personnelles tournées vers la lecture de la bible apaisent les inquiétudes sur le salut Le monde est en quête d’une religion plus intérieure Cette pensée trouve son aboutissement dans une rupture avec l’église pour certains. Ainsi le protestantisme naît de cette idée que l’œuvre des hommes ne peut servir à leur salut, il faut avoir foi en la parole divine. Le latin, charabia incompris du commun est abandonné pour les langues vulgaires.

 

 L’humanisme et

la Réforme

montrent à quel point les hommes du XVI° siècle ont changé, mais s’il est un domaine ou cette mutation est perçue dans toute son évidence, c’est bien le domaine artistique.

 

 

La Renaissance

artistique, symbole de

la Renaissance

, particulièrement célèbre en peinture se manifeste aussi dans d’autres domaines comme la sculpture et l’architecture

Née en Italie cette Re-naissance fait allusion au passé antique du bassin méditerranéen surtout de

la Grèce. C

’est en quelque sorte une façon de dénoncer les excès, les « surcharges » de l’art gothique, l’art barbare venu du nord. Les fouilles archéologiques dans Rome et ses environs remettent à l’honneur les formes et les décors gréco-romains plus simples (dômes, frontons, chapiteaux), la sculpture redécouvre les statues équestres et les bustes. La peinture s’inspire de la mythologie païenne quand elle peint des scènes religieuses.

 S’ils imitent les anciens, les artistes italiens savent aussi innover, dans la recherche de la perfection la représentation de l’espace idéal à édifier doit s’intégrer dans l’espace urbain (en architecture), une construction se résout comme un problème mathématique. L’organisation de l’espace sur la toile trouve sa solution par l’emploi de la perspective. On compose désormais en obéissant à des rapports mathématiques subtils (le summum chez Léonard de Vinci)

 Léonard de Vinci dans son célèbre dessin « l’homme mesure de toute chose » montre bien à quel point l’homme est la mesure de tout ce qui se construit. Dans le corps humain, le cercle et le carré figures parfaites, cohabitent. Le corps humain est souvent représenté nu, à l’antique, parfois en peinture, souvent en sculpture. Coupure totale avec les représentations du Moyen Age, cette nudité rappelle les temps antiques (mythe de l’homme heureux) tout en rendant hommage à la beauté du corps

 Quelque soit le domaine abordé, les artistes recherchent l’authenticité qu’il s’agisse des sentiments, des attitudes psychologiques ou de la représentation des corps humains et non plus le suivi de règles dictées par des modes et des habitudes de comportement social : « l’objet de la peinture est de montrer l’homme et les intentions de son âme. La seconde chose est difficile » disait Léonard de Vinci. L’artiste n’a plus ce souci de remplir les vides que l’on rencontre dans les œuvres du Moyen-âge. Mais, on ne peut pas dissocier les artistes des princes et des mécènes qui ont permis leur éclosion.

 Dans la nouvelle représentation qu’il a de son environnement et de lui même l’artiste de la renaissance est un homme nouveau qui ne reconnaît plus l’éthique artistique du Moyen-âge

 

 Partie de l’Italie, en un peu plus d’un siècle,

La Renaissance

a intéressé la quasi totalité de l’Europe occidentale. Elle modifie la vision que les gens ont d’eux mêmes et de leur environnement. En quelques années l’espace connu s’accroît dans des proportions considérables, prenant confiance en eux les hommes osent défier l’inconnu et se lancer sur des pistes jamais exploitées. La découverte de l’imprimerie semble être capitale, elle précipite le mouvement des idées et remet en cause des certitudes qui à terme vont modifier le monde religieux et les connaissances intellectuelles. Dans le domaine artistique, la richesse et l’originalité de

la Renaissance

sont manifestes, elles montrent à quel point l’homme a su se remettre en cause.

 C’est à travers ce constat que l’on comprend pourquoi l’on peut dire que l’homme de

la Renaissance

est un homme nouveau, il n’est plus l’individu peu cultivé et passif que la féodalité moyenâgeuse a taillé, il s’est ouvert à la dignité à la curiosité Et à l’espoir

 On peut regretter que ce mouvement n’ait concerné qu’un nombre restreint de personnes, qu’une élite en quelque sorte, mais n’est ce pas un phénomène universel de voir que dans le domaine des idées, de l’art et de la créativité en général, le nombre suive le particulier ?



Posté par Histoire205 à 18:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La dissertation finie

    AAyyyyyeeee !!!

    Bonjours, cher modérateur ! Peux- tu changer cette couleur affreuse qui me fait mal aux yeux s'il te plait ?

    Posté par mathieu, 06 mars 2008 à 16:25 | | Répondre
Nouveau commentaire